Le Cœur de l’Angleterre

Dernière mise à jour : 9 nov. 2020

Jonathan COE

EAN : 9782072829529 Éditeur : GALLIMARD (22/08/2019)


Bon voilà, pour vous dépeindre tout de suite et maintenant le décor… J’ai vécu trois ans à Londres alors que je n’avais que neuf ans, avec mon frère et mes parents, pendant les premières années de Margaret Thatcher au pouvoir. Mes meilleurs souvenirs d’enfance sont restés bloqués là-bas ! Et forcément, lorsque j’ai eu vent du nouveau roman de Jonathan Coe que j’avais découvert avec La Vie très privée de Mr Sim, je me suis précipitée pour lire Le Cœur de l’Angleterre !

Jonathan Coe, 58 ans, est un écrivain britannique. Doctorat de littérature anglaise en poche, il écrit comme personne, sur la société britannique. Il n’oublie pas pour autant son goût pour la musique : il joue du piano et écrit des chansons pour Wanda and the Willy Warmers.

Le Cœur de l’Angleterre aborde le Brexit à travers une satire politique et sociétale de ses personnages fétiches de Bienvenue au club.

Le résumé

Nous sommes en 2010, Benjamin, sa sœur Lois, sa nièce Sophie, son ami Doug et tous les autres traversent le premier gouvernement de coalition, les émeutes de Londres en 2011, les Jeux olympiques de 2012, le référendum sur le Brexit…

Ce que j’ai ressenti

Dans ce roman, j’ai aimé me plonger dans cet univers britannique si particulier, si incompris des Français en général et qui au fil des pages m’a ramenée à mes 10 ans. « It all came back to me! » J’ai senti en moi la nostalgie des odeurs (les scones sortant du four, les pints de lager coulant à flot dans les pubs où je me glissais subrepticement), des sons (l’accent magnifique des Britanniques me hante encore aujourd’hui et peut même m’émouvoir aux larmes), des paysages (la campagne sereine, discrète) et des gens (ce mélange de froideur, de flegme et d’attachement sincère). Un voyage dans l’intime, et une perspective actuelle sur la rupture, vue depuis l’île et par l’un de ses contemporains.

Une merveilleuse chronique dans laquelle on s’attache désespérément aux personnages et on vibre à chacune de leurs épreuves.

Je recommande cette lecture de toute mon âme, et tout particulièrement à tous ceux qui n’aiment pas trop les Anglais, que je préfère nommer Britanniques, pour, si ce n’est les faire changer d’avis, a minima, leur apporter une autre perspective.

How I miss the British way of life…

Pour lire les premières pages :

https://www.babelio.com/livres/Coe-Le-coeur-de-lAngleterre/1147142/extraits


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout